We Can Dance

Danser sur les murs de la ville

We Can Dance est une chorégraphie collective qui invite le public à se réapproprier la rue en dansant. Grâce à un jeu d’imitation, l’œuvre transforme les gens en danseurs géants qui défilent sur les murs.

Installation en tournée depuis 2019

Festival international des arts de Singapour

Inviter ce projet chez vous

Le projet

Dans un conteneur transformé en studio d’enregistrement, on imite la chorégraphie originale ou bien… l’interprétation de la personne précédente. Ce jeu d’imitation transforme la danse au fur et à mesure, laissant libre cours à la spontanéité des gens.

Chaque contribution est ajoutée en temps réel à une projection à grande échelle sur un mur adjacent, créant une troupe de danseurs géants. Un théâtre impromptu permet à tous de s’asseoir et de profiter du spectacle. 

Marcher, marcher, danser

La danse est un mode d’expression universel. Elle procure un sentiment de liberté, tout en favorisant l’écoute et la connaissance de soi. Danser a le pouvoir de modifier notre rapport au corps, en nous aidant à porter un regard plus positif et bienveillant sur nous-mêmes et les autres. 

La rue est le royaume de la marche (et des voitures !), un endroit codifié où les corps bougent de façon homogène, laissant peu de place au geste spontané. Danser dans la rue devient quasiment un acte politique. We Can Dance a été imaginé pour pousser les gens à sortir de leur zone de confort dans l’espace public et à se laisser surprendre par la magie d’une danse spontanée.

We Can Dance à Singapour : ScRach MarcS

Créé en 2008, ce duo de chorégraphes singapouriens explore la danse sous toutes ses formes, se décrivant comme « un couple de pionniers robotiques ». Avec une énergie contagieuse, ils cherchent à transformer la danse de rue à Singapour et peut-être un jour, dans le monde.

ScRach MarcS expérimentant une chorégraphie avec Daily

En coulisses

We Can Dance est inspiré par McLarena, une autre œuvre de Daily conçue en hommage au réalisateur canadien Norman McLaren. Ce projet a voyagé dans plusieurs villes du monde, avec une chorégraphie issue du film Canon, qu’il a réalisé en 1964.

Dans chaque ville où We Can Dance est en tournée, Daily tous les jours aimerait convier des chorégraphes locaux à créer une danse originale, en explorant le principe rythmique du canon.

 

Découvrez McLarena

Crédits

    • Ce projet a été réalisé dans le cadre du Festival international des arts de Singapour.
    • Un projet de Daily tous les jours
  • Direction de création
    • Mouna Andraos
    • Melissa Mongiat
  • Réalisation interactive
    • Pierre Thirion
  • Direction technologique
    • Eva Schindling
  • Design d’environnement
    • Rebecca Taylor
  • Design graphique
    • Anne Ouellette
  • Direction sonore
    • Michael Baker
  • Production
    • Irène Chaudouet
  • Gestion de projet
    • Anastasia Starova
  • Chorégraphie
    • ScRach MarcS
  • Production
    • The Arts House Singapore
    • The Merry Men
  • Propulsé par
    • openFrameworks

Notre infolettre est envoyée deux ou trois fois par an. Ou quatre? Ce sera la surprise.