Mieux ensemble

Réflexions en temps de pandémie

Que peut-on rêver pour le vivre ensemble du futur ? Comment faire sens de l’impact que cette crise sanitaire aura sur nos espaces publics? Peut-on encore trouver de la magie dans l’expérience urbaine?

Ce rapport met de l’avant quelques idées développées pendant 4 semaines de réflexion, d’observation et de lectures collectives, rassemblées pour la plupart alors que nous sommes confiné.e.s derrière nos écrans.

Ce guide a d’abord été imaginé pour nous―et on l’espère, nos pairs―alors que nous faisons face à de nouveaux défis en tant qu’artistes et designers créant des expériences dans l’espace public.

Ce document reste, comme tout dans le monde en ce moment, en constante évolution.

Télécharger le document 

Projet de recherche
2020

Inviter ce projet chez vous

Chapitre 1: États de la connexion humaine

Être au contact les uns des autres est un besoin «essentiel» que même la peur de la contagion ne peut réprimer. Alors on se retrouve en ligne, sur nos balcons, en combinaison Hazmat s’il le faut. Si les nouvelles règles d’hygiène et de distanciation nous permettent d’accéder aux services essentiels, elles ont aussi un impact stressant sur notre expérience des espaces extérieurs, créant plus qu’une distance entre nous.

  • Partout, les gens redoublent d’idées pour communiquer entre eux d’écran à écran avec plus d’amour.
  • Dehors, les gens commencent à ressembler plus à des robots qu’à des humains. Essentielles à la vie citoyenne, les rencontres informelles à l’extérieur nous manquent. 
  • Malgré la distance, les gens se serrent les coudes et se tournent vers leurs communautés pour s’entre-aider. 
  • On constate que les réglementations officielles sont efficaces si elles peuvent être traduites en solutions appropriées à l’humain et à la ville.
  • Préserver les connexions entre les humains nécessite de l’attention et du contact.

Chapitre 2: Principes urbains pour planifier le futur

Cette crise humanitaire nous presse à changer nos modes de vie. Différentes visions de la ville du futur émergent, combinant le meilleur des idées anciennes, actuelles et futures. Elles placent le contexte permettant d’imaginer l’avenir des expériences collectives (et nous trouvons cela plutôt stimulant).

Principes urbains inspirants, ou visions pour la ville dont nous rêvons:

Sociale
L’espace public devrait être conçu de manière à pouvoir faire connaissance avec nos voisin.es (au moins un peu).

Équitable
L’espace public devrait être inclusif et accessible à tous et à toutes, tout le temps. Des personnes issues de différents environnements sociaux, économiques, générationnels et culturels devraient se réunir quelque part, d’une manière ou d’une autre (et pas en ligne).

Piétonne
Soudainement, c’est possible… Partout dans le monde, des milliers de voies et des rues entières ont été fermées aux voitures pour donner plus de place aux gens: piétons, cyclistes et voisins. L’espace des voitures appartient à nouveau aux humains.

Décentralisée
Dans les villes du monde entier, un réseau de petits centres, plutôt qu’un seul grand centre, semble augmenter la qualité de vie. Comment trouver un équilibre entre l’hyperlocal et le communautaire urbain?

Re-naturalisée
Ces derniers mois ont montré combien l’accès à la nature est essentiel au bonheur des humains. Mais il s’avère que la nature, contrairement à nous, semble très heureuse en ce moment. Comme point de départ à «nouvelle normalité», pouvons-nous accorder plus de temps et d’espace à la santé mutuelle des humains et de la nature? La nature est aussi une source alimentaire et l’agriculture urbaine stimule les espaces publics.

Durable
Les investissements (en argent, mais aussi en idées) dans le domaine public peuvent aider à la transition écologique de la planète. Nous devons écouter et apprendre des experts et des scientifiques, qui pointent du doigt les liens entre les pandémies et l’urgence climatique.

Résiliente
Ce n’est que le début. Les améliorations apportées à l’espace public et les infrastructures qui en découlent devraient être pensées pour les meilleurs jours, mais aussi pour les pires.

Chapitre 3: Futur des expériences collectives

Quelles opportunités peut-on trouver dans les contraintes? Cette crise pourrait nous encourager à imaginer un meilleur futur collectif.

Chorégraphies
Les nouvelles réglementations urbaines poussent les humains à développer une nouvelle conscience de leurs corps et de ceux des autres, mais aussi de la distance qui les sépare. Les piétons ne marchent plus, ils dansent. Comment pouvons-nous transformer l’espace «négatif» entre nous en espace «positif»?

Stimulation sensorielle
Les règles interdisant le toucher révèlent des opportunités inédites d’interaction, tirant profit de tous nos sens et développant notre attention et notre engagement.

Partager le temps
Les espaces communs sont désormais organisés pour nous tenir éloignés les uns des autres. Toutefois, le temps est un facteur qui peut changer la donne. En nous permettant d’être à un même endroit à différents moments, ou bien dans différents endroits au même moment, le temps peut nous réunir.

Tout extérieur, tout mobile
Les cinémas et les marchés en plein air prendront probablement un tout nouveau sens… et plus d’espace. Réaliser des tournées à proximité est un bon moyen de toucher un large et divers public: une ville entière pourrait partager la même expérience, un quartier après l’autre.

Espaces hybrides
Les jardins et cours privés sont devenus de véritables extensions de nos bulles personnelles. Aujourd’hui, la frontière entre espace public et privé est de plus en plus poreuse, donnant lieu à de nouvelles typologies architecturales et formes de conversation. 

Participation civique

Une urgence sanitaire ne doit pas fragiliser notre démocratie. Malgré les interdits, les gens trouvent des moyens astucieux de faire des espaces publics des plateformes d’expression. 

C’est le moment de s’unir.
C’est le moment de créer des espaces inclusifs pour les publics de tous âges et de toutes origines.
C’est le moment de ne pas fermer les yeux sur les inégalités dans les villes et de les combattre. C’est le moment de réinventer l’offre culturelle et de loisirs pour amener les  gens à l’extérieur, en plein air. 

La participation active — et ludique — du public peut entraîner un engagement civique.
Il est temps que les espaces publics soient réellement pour le public, qu’ils permettent de prendre soin les uns des autres et tisser des liens. 

 

Conclusion

Nous pouvons jouer avec les règles pour créer des lieux plus positifs dans la ville, ceux qui favorisent les rencontres informelles et heureuses. Ces règles sont tout aussi importantes que celles qui protègent notre santé.

Notre infolettre est envoyée deux ou trois fois par an. Ou quatre? Ce sera la surprise.